Mina et Copacabana

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Gangbang

Mina et CopacabanaUn soir, j’avais très envie de mater les travestis au Bois. Comme d’habitude, je me prépare pour l’occasion. Je mets des bas noirs, un porte-jarretelles et un string de femme, noir. Je me parfume légèrement la bite et les couilles et je me mets un peu de vaseline dans le cul. Je pars ensuite vers minuit, une heure du matin vers la porte Dauphine ou je me gare vers l’ambassade de Russie afin d’aller m’exciter en exhibant mon sexe aux couples qui passent au ralenti dans la rue. Souvent une voiture s’arrête avec un couple à l’intérieur ; l’homme conduit et il a la bite sortie du pantalon. Sa femme, à coté, à la jupe remontée jusqu ‘au nombril et se caresse le sexe en regardant les bites des hommes qui s’exhibent. Dans ces cas là, très rapidement une dizaine d’hommes arrivent et se sortent leurs bites. Je ne suis pas le dernier à sortir la mienne et à mater les autres. Ce soir là, je suis près de la portière du coté de la femme qui a entrouvert la vitre et me suce. Son mari me touche les couilles en se branlant. Les autres se branlent autour de la voiture en regardant. Un arabe qui a une très belle et longue queue se met derrière moi et frotte sa bite entre mes fesses. Il a vu que je porte des bas et un string et cela le rend fou. Il bande très dur et me dit :« tu m’excites, petite pute ; je vais t’arroser le cul de mon foutre pendant que la salope te suce la bite. »Je lui réponds :« vas-y salaud, jouis dans mon string, je veux sentir ton jus me couler sur les fesses ; fais-moi les seins en même temps. »En quelques minutes, il jouit en gueulant :« ahhh, salope, tu sens mon foutre ; je t’ai inondé le cul avec. »C’était vrai, il m’avait vraiment inondé le cul de foutre ; cela me coulait entre les fesses et sur les cuisses. Comme je ne voulais pas jouir tout de suite, je retirai ma bite de la bouche de la femme. Je fus remplacé immédiatement par deux autres hommes qui se branlaient à coté. Après cet échauffement, je repris ma voiture et me dirigeai vers le lac ou se trouvaient très souvent des travestis. Comme je m’apprêtais à descendre, j’en vis arriver deux, un brésilien, grand, avec de superbes canlı bahis seins et une minijupe et un arabe plus petit et plus fin de traits, avec deux petits seins très durs et une jupe plus longue. La brésilienne m’aborda en me disant :« bonsoir chéri ; il n’y a pas grand monde ce soir ; comme tu as une voiture, est-ce que tu peux me ramener avec ma chérie chez nous ? Si tu veux, nous ferons l’amour tous les trois pour le transport. »En guise de réponse, j’ouvris ma portière et la brésilienne monta à l’avant et son amie à l’arrière. Je vis que la brésilienne ne portait pas de culotte et que sa minijupe ne cachait pas une très belle queue, noire et grosse, qui bandait mollement, surmontée d’une paire de couilles impressionnante. Je lui fis remarquer et lui dit que je la trouvais très belle. Il sourit et comme réponse, pris ma main et la posa sur sa bite. En la caressant doucement, je lui demandai si son amie n’était pas jalouse. Celle-ci sourit et me dit :« je vois que tu aimes la bite ; je te laisse caresser Copacabana si tu me laisses te caresser ; moi, je m’appelle Mina. »J’étais évidemment d’accord et je leur proposais de les ramener maintenant. Il nous fallu vingt minutes pour arriver à destination, vingt minutes pendant lesquelles je faillis jouir plusieurs fois, sous les caresses de Mina et en voyant la queue de Copacabana qui était complètement bandée et faisait au moins vingt-cinq centimètres de long. Une fois garée la voiture, nous nous retrouvâmes dans un petit ascenseur pour atteindre le dernier étage de l’immeuble ou se trouvait perché leur petite chambre. J’avais Copacabana derrière moi qui frottait sa queue sur mes fesses ; Mina était derrière lui et me branlait. C’est dans cet ordre que nous rentrâmes dans la chambre. Mina proposa que nous allions à la salle de bain. Elle se déshabilla et se lava le cul et la bite qui était longue et fine. Copacabana fit de même. En plus de son énorme bite, il avait un cul très rond et très ferme. Quand ils virent que j’avais des bas, un porte-jarretelles et un string plein de sperme, ils se caressèrent en me demandant ce que j’avais fait. Je leur racontai bahis siteleri la queue de l’arabe qui m’avait joui sur les fesses et en me caressant à mon tour, je leur dis, très excité :« j’ai envie de bite et de foutre partout ; dans ma bouche, dans mon cul. J’ai envie de jouir comme une pute avec vous. »C’est Mina qui pris la direction des opérations en disant :« Ce soir, je n’ai pas eu ma dose ; je n’ai fait que des pipes avec des petites bites tristes ; j’ai envie d’un cul ; je vais te mettre ma bite dans ton cul ; tu verras, elle est fine mais longue et dure. En même temps, Copacabana m’enculera avec sa grosse queue, j’en meure d’envie. Lui, il s’est fait enculer au moins dix fois ce soir. Il a le cul plein de foutre. Comme il n’a pas joui, il a les couilles qui vont exploser. »Je répondis à Mina :« Ton plan me plaît, mais tu m’encules avec une capote ; ce qui me plairait encore plus, c’est qu’à la fin, vous jouissiez sur moi ; je veux votre foutre sur ma gueule et mes seins. »« Tu es vraiment une salope » répondis Mina puis elle dit à Copacabana :« Copa, tu vas être content ; tu adores me gicler sur la gueule d’habitude ; tu vas pouvoir t’éclater et le noyer sous tes jets de foutre, salaud de brésilien. »Sur ces paroles, je me mis en position, à quatre pattes, en écartant mes fesses et mon string. Je tendais mon cul au maximum en disant :« vas-y, Mina, graisse-moi bien le cul ; vas-y, baise-moi ; je veux sentir ta pine m’envahir le cul. Ahhh, c’est bon ; je vais sucer Copacabana avant qu’il ne te baise. Donne-moi ta queue. Ahhh, qu’elle est grosse ! »Pendant ce temps, Mina m’avait enfilé entièrement sa longue pine dans le cul et commençait à limer doucement en me branlant d’une main et en me faisant les seins de l’autre. Il dit :« Ahhh salope, tu aimes ça, je sens ton cul qui me serre la bite ; je t’ai tout mis dedans ; je suis sur qu’après tu pourrais prendre la grosse queue de Copa ! Mais pas ce soir, je la veux dans mon cul ! Copa, vient me baiser ; je suis ta salope ! mon cul est chaud et ouvert pour toi ; vas-y maintenant ! »Copa me retira sa queue de la bouche et se mis derrière Mina. bahis şirketleri Celle-ci avait le cul largement ouvert car Copa lui mis ses vingt-cinq centimètres de viande dedans en quelques instants. Ces coups de queues s’ajoutaient à ceux de Mina et ce fut comme si j’avais deux bites dans le cul. Après un moment, je dis :« Je sens que je vais tout cracher ; je veux vos queues pleines de foutre maintenant ! »Mina se retira, en gardant Copa dans son cul. Je me mis sur le dos, face au sexe de Mina. Copa, toujours dans son cul, lui caressait les seins et le branlait au-dessus de ma figure. Je me caressais en disant :« vas-y, Copa, fait cracher sa queue ; donne-moi tout son foutre ! »Mina se tenait les couilles et gueula :« Ahhh, je jouis, je vais tout te cracher sur la gueule, salope ! »Presque aussitôt, il me balança de longs jets de foutre crémeux et brûlant que je m’étalais sur les seins. Copa, qui ne pouvait plus tenir tant la jouissance de Mina lui avait serré la bite la retira de son cul et se mit au-dessus de moi en se caressant. Je lui mis la main aux couilles pour les serrer en gueulant :« Vas-y Copa, je sens qu’elles sont pleines ! Vide les bien, je veux tout ! »Il se branla plus fort. Sa queue était encore plus longue et grosse que tout à l’heure. Je vis son énorme gland s’élargir et là, ce fut l’inondation ! Pendant plus d’une minute, il balança des jets incroyables de sperme. J’en pris plein la figure, les seins, cela n’arrêtait pas ! Je ne pouvais plus tenir ! Au moment ou j’allais jouir, Mina me pris dans sa bouche et me pompa tout le foutre, les yeux pleins d’extase ! Après qu’elle m’eut bien pompé, elle pris le sexe de Copa et en soutira encore quelques lampées qu’elle vint me cracher sur le ventre. J’en avais vraiment partout. Après quelques instants de repos, j’allai dans la salle de bain, m’asseoir sur le bidet et je leur dis :« venez me laver en me pissant dessus ; j’adore ça ! »Je n’eus pas à le dire deux fois ; ils se mirent chacun d’un côté et m’arrosèrent de longs jets de pisse chaude et dorée que je recevais dans la bouche et que je recrachais sur les seins, mon ventre et ma queue en me caressant. C’est sur cette inondation que je partis, uniquement vêtu de mon string et de mon imperméable. Sur le trajet du retour, la seule pensée de cette partouze me refis bander et je dus me branler en arrivant chez moi !

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir

maltepe escort ankara escort mersin escort izmir escort izmir escort izmir escort bayan pendik escort escort kadıköy konyaaltı escort ataşehir escort kadıköy escort bostancı escort sakarya escort sakarya escort maltepe escort gaziantep escort izmir escort didim escort ankara escort bayan konyaaltı escort maltepe escort ankara escort izmir escort izmir escort ensest hikayeler gaziantep escort maltepe escort pendik escort kadıköy escort ümraniye escort
canlı bahis canlı bahis bahis siteleri güvenilir bahis bahis siteleri bahis siteleri bursa escort bursa escort bursa escort sakarya escort webmaster forum