le frere de ma meilleure amie nouvelle version

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Amateur

le frere de ma meilleure amie nouvelle versionLe frère de ma meilleure amieAvant de vous raconter mon histoire je vais quand même me présenter. Donc je m’appelle Zayn, j’ai 27 ans et je bosse pour une grande maison d’édition et je suis chef dessin au sein de cette entreprise. Physiquement, je suis dans la moyenne pour un mec dans les 170cm, je suis brun avec les yeux foncés et la peau hâlée car je suis d’origine pakistanaise, je suis finement musclé c’est-à-dire que j’ai ce qu’il faut où il faut mais sans plus. J’ai un pêché mignon pour les tatouages, j’en ai sur les bras, le torse, les jambes et le dos. Un vrai bad boy selon mes amis. Je suis quasiment imberbe c’est-à-dire, j’ai des poils sur les bras (comme tout le monde), sous les aisselles, sur les jambes et j’ai comme la majorité des mecs la ligne directe nombril – sexe et pour finir j’ai le jardin d’Eden aussi brun que mes cheveux. Mais j’ai le torse et les fesses aussi lisses qu’un ado pré-pubaire. Selon mon assistant, je fais des ravages auprès des demoiselles de notre immeuble de travail et de celles qu’on croise au restaurant ou lorsque nous sortons ; qu’elles bavent devant moi. Dommage pour elles car moi je préfère les mecs.L’histoire que je vais vous raconter c’est passée durant l’été.Nous sommes en plein été, début juillet et mon patron me demande de partir en voyage d’affaires à Paris pour rencontrer un de nos auteurs pour lequel j’avais fait des esquisses pour son premier roman afin de valider la couverture du livre. Je contacte donc une vieille amie qui vit sur Paris et avec qui j’ai gardé contact depuis la fin du lycée afin que je puisse la voir durant les quelques jours où je serais à Paris. Elle me propose même de dormir chez elle plutôt que de dormir à l’hôtel car ça fait un bail qu’on c’est pas vu. Elle me prévient juste qu’elle fait de la coloc avec son petit frère qui fait ses études lui aussi dans la capitale. Aucun soucis, je connais Liam et c’est un super mec. Donc je prépare mes bagages et je quitte New York pour mon pays natal. Après six heures de vol, j’arrive enfin dans la capitale des lumières et je retrouve ma meilleure amie qui m’attend à l’aéroport. Elle me saute dans les bras et m’embrasse, elle est trop contente de me voir et de savoir que je reste quelques jours à Paris pour ratt****r le temps perdu car par mails ou Skype ça compte pas comme elle dit si bien.On monte dans sa voiture et elle me raconte sa vie en détail en me parlant de son travail comme attaché de presse pour un grand groupe de cosmétiques. Après quelques minutes de trajet, on arrive enfin chez elle, un super appartement avec trois chambres, en passant devant chaque porte elle m’indique les pièces se trouvant derrière. La première pièce en entrant dans l’appartement est sa chambre avec sa propre salle de bain, s’en suit la grande pièce à vivre (cuisine ouverte, salon/salle à manger) puis un couloir avec trois autres portes, la première qui se trouve être ma chambre, la seconde la salle de bain de Liam et accessoirement la mienne durant mon séjour car elle communique avec les deux chambres et enfin la chambre de Liam.Emma me laisse m’installer dans ma chambre et pendant ce temps elle commence à préparer le diner, je profite de mon temps libre et d’être seul pour défaire mes bagages et allumer mon ordinateur pour vérifier mes mails et contacter mon assistante à New York pour lui dire que je suis à Paris et qu’elle me prépare divers documents pour mon rendez-vous de mercredi. Deux jours de répit avant de rencontrer ce connard d’auteur, une véritable divas. J’en profite aussi pour quitter ma veste de costume, ma cravate et le reste de mes vêtements et je file sous la douche. L’eau chaude me fait un bien fou après ce long voyage. J’en profite pour faire comme chez moi, je passe un tee-shirt bleu marine et un short noir. J’ai l’habitude de rien mettre sous mon short donc il faudra que je fasse attention durant la soirée que ma bite ne dépasse pas du short.Je rejoint Emma qui à presque finit de préparer le repas, elle ouvre le frigo et en sort deux bières bien fraîches. On trinque à mon séjour en France et on boit encore une ou deux bières de plus avant de se mettre à table tous les deux comme un petit couple.Le repas se passe dans la bonne humeur et on rigole la majeure partie de la soirée, elle me raconte qu’elle est célibataire depuis peu car son mec était super jaloux et il ne comprenait pas pour quoi elle voulait bosser. Bref, un vrai macho. Elle m’explique aussi que Liam devrait pas tarder à rentrer car il passe souvent du temps chez sa copine après les cours et que je risquais d’avoir un choc en le voyant car il avait bien changé depuis la dernière fois que je l’avais vu et que maintenant c’est un nageur de haut niveau mais pas professionnel, Liam préfère nager pour le plaisir et se consacrer à ses études.Emma et moi on a regarder une série à la télévision, en français, donc pour dire que j’ai pas compris grand-chose car mon français est un peu pourri mais au moins on aura bien rigolé. Emma me dit qu’elle va se coucher car elle, elle bosse demain contrairement à d’autre. Elle se lève et m’embrasse tandis canlı bahis que moi je vais fumer sur le balcon. Liam profita de ce moment pour rentrer de chez sa copine. Il me salua et vint avec moi sur le balcon pour s’en griller une avec moi. On était tous les deux sur le balcon et Emma avait disparu dans sa chambre. On a bavardé de tout et de rien le temps qu’on fumait à l’extérieur mais je ne pouvais pas m’empêcher de regarder Liam le plus discrètement possible car ce mec était le rêve pour n’importe quel homo avec les même gouts que moi en matière de mec : il était assez grand, il devait faire environ la même taille que moi soit dans les 1,75m, il a la peau mâte mais moins que moi de ce côté-là. Il avait aussi un côté assez viril et surtout il était bien foutu, merci les heures de natation. On a du rester au moins une heure sur le balcon à discuter de nos vies respectives et puis on a discuté de sa petite amie, il me raconta leur rencontre et j’aimais bien écouter Liam parler, c’était un jeune homme avec la tête sur les épaules et qui ne se prenait pas la tête, je pense qu’il n’avait aucune idée de l’effet qu’il devait avoir sur les filles avec son corps de dieu grec, son visage d’ange, ses yeux noisettes et sa barde de trois jours. STOP !! je fantasmes sur le petit frère de ma meilleure amie. Liam me demanda si j’avais envie de faire une partie de console car sa sœur lui avait dit que j’étais addict aux jeux vidéos. Je dis oui et le suivi jusqu’à sa chambre. Rien que le fait de me retrouver dans une pièce telle que sa chambre avec lui me faisait bien rêver mais il fallait que je me calme, on va juste jouer à un jeu. Une fois dans son domaine, il commence à ramasser et ranger quelques fringues se trouvant au sol (j’ai vu des boxers et des caleçons, j’aime bien les mecs qui porte ce genre de sous vêtements. Les caleçons laissent libre cours à l’imagination la première fois et puis les boxers permettent d’être en extase devant son mec quand il se balade comme ça). Alors que Liam ramasse ses fringues, j’ai largement le temps de mater son cul ferme et bien rebondi dans son jean qui met si bien son anatomie en valeur. Je m’imagine déjà en train de le caresser partout et rien qu’en pensant à ça je sentis ma queue se réveiller ! Je me suis donc assit sur son lit pour cacher mon début d’excitation.Il alluma la télé et la console, puis il lança le jeu. On commença à jouer à Resident Evil assit côte à côte au bout du lit et puis au bout d’un moment il s’allongea sur le lit et me proposa de le rejoindre et de m’allonger à côté de lui, c’est plus confortable pour jouer. C’était la proposition de trop et mon excitation s’est faite quand je me suis levé pour le rejoindre sur le lit. Liam me demanda tout naturellement si c’était lui qui me faisait de l’effet et je lui ai répondu du tac au tac que non et je lui ai sorti une excuse à la con en prétextant le décalage horaire. N’importe quoi ma parole ! Mais comme j’étais passé de bronzé à rouge façon coup de soleil ma crédibilité et mon excuse bidon en avait pris un sacré coup. Mais il avait l’air de s’en foutre royalement que je bande car il me confirma que je pouvais quand même m’allonger à côté de lui et il en profita pour me faire un clin d’œil… J’ai dû devenir encore plus rouge, pourquoi un petit jeune qui avait à peine 2 ans de moins que moi me faisait perdre tout mes moyens. Mais je m’exécutais, embarrassé. On reprit donc notre partie et puis au bout de plusieurs minutes où nous jouions en silence, je senti un regard se poser sur moi. Tout en continuant de jouer, je matais ce mec si bandant du coin de l’œil. Il était entrain de me reluquer en partant du bas de mon corps et son regard remontait lentement vers mon visage. Il observa chaque centimètre de mon corps, quand il arriva enfin à mon visage et qu’il remarqua que je l’observais faire son examen, ce bel Apollon si j’étais tenté de faire une expérience. Je lui répondit oui en faisant un signe de la tête, Liam me demanda de m’allonger sur le dos. Je m’exécutais sans rien dire, j’avais qu’une envie baiser avec ce mec donc je faisais tout ce qu’il me disait. Je vis que Liam souriait alors que son regard était rivé sur mon bas ventre, je levais donc la tête pour voir ce qui pouvait bien le faire sourire, et j’ai vite compris car en m’allongeant sur le lit, mon short était remonté et une bonne partie de ma queue s’était faufilée à l’extérieur du short. Liam s’allongea sur son flanc droit à quelques centimètres de moi et dans cette position j’avais une vue imprenable sur son corps encore caché par ses vêtements mais il bandait comme un dingue car les boutons de sa braguette étaient déformés par une belle bosse. Je fixais ses yeux noisettes quand Liam approcha doucement son visage du mien pour m’embrasser timidement dans un premier temps et puis on continua de s’embrasser langoureusement et enfin la passion prit le dessus et on s’embrassa fougueusement pendant très longtemps, 10 minutes voire plus. Durant nos baisers, Liam s’était rapproché tellement de moi que je pouvais sentir sa queue raide contre mon bas ventre, alors, je profitais de nos échanges passionnés pour bahis siteleri me rapprocher de lui en serrant son cul contre moi, Liam se retrouva donc allongé sur moi. Alors que nos langues dansaient ensemble, je profitais que Liam soit allongé sur moi pour passer mes mains sur ce cul qui me faisait tant envie depuis que j’étais entré dans cette chambre ; et je ne fut pas déçu, ses fesses étaient fermes et bien musclées et toutes aussi bien dessinées. Liam pouvait remercier les heures de natation pour lui avoir donné un cul pareil.Je senti que Liam commençait à n’en plus pouvoir entre nos échanges langoureux et mes mains baladeuses sur son cul car il détacha sa bouche de la mienne et dans un sourire il me demanda si je voulais sucer une bonne bite de 24cm et bien épaisse. Je rigolais et le traitais de vantard. Ah, ces hétéros toujours en train de se vanter de leurs engins, toutefois si c’est bien vrai, Liam devait faire des jaloux dans les vestiaires de la piscine. Je l’embrassais tendrement dans le cou en le faisant soupirer de plaisir tandis que mes mains descendaient le long de son dos pour att****r le bas de son tee-shirt et je le fit remonter afin de lui enlever ce morceau de tissu et je put enfin découvrir ce que j’imaginais jusqu’à présent. J’ai découvert un torse fin et musclé avec des bras tout aussi bien dessinés mais ce qui me surpris le plus pour un nageur, ce fut la pilosité de son torse, une toison épaisse et noire sur ses pectoraux et un peu moins dense recouvrait ses abdos et le reste de son bas ventre. Je ne put m’empêcher de passer ma main sur ce torse de mâle. Sentir les formes et les contours de ces muscles si bien dessinés sous mes doigts ainsi que la douceur de cette toison, j’avais chaud, très chaud, la température de la pièce devait avoisiner les 50 ou 60°C et je n’avais maintenant qu’une hâte, découvrir son fameux gros engin et le sucer à pleine bouche.Je plaquais Liam de façon à inverser nos positions, lui allongé sur le lit et moi à califourchon sur lui et dans cette position je pouvais sentir cette colonne de chair prisonnière de sa cellule de tissu devenue bien trop étroite pour elle. J’embrassais Liam à pleine bouche, nos langues dansant ensemble dans une course effrénée. Je quittais sa bouche pour lui mordiller le lobe des oreilles lui arrachant par la même occasion quelques petits cris de plaisir alors que mes mains parcouraient ce corps de rêve, caressant et redessinant du bout de mes doigts les pectoraux saillant de Liam sous sa douce toison virile. Toujours à califourchon sur mon étalon, je pouvais facilement jouer avec ses tétons, les faisant durcir sous mes doigts, caresser ses abdos poilus (je sentais son ventre se contracter et se soulever légèrement à chaque caresse). Je quittais ses lobes pour déposer des dizaines de baisers dans son cou, je continuais ma descente, embrassant en premier son pectoral droit tout en suçant et mordillant son téton pour qu’il durcisse encore plus qu’il ne l’était déjà et je fit la même chose avec son téton gauche et je laissais ma langue glisser le long de ce corps pour rejoindre son entre-jambe. Je commençais par défaire sa ceinture, puis je dégrafais le bouton de son jeans suivi par ceux de sa braguette et je fit glisser son pantalon le long de ses cuisses laissant apparaître un boxer bleu nuit. Je pris quelques secondes pour admirer son corps d’athlète à la peau hâlée, ses bras puissants, son torse musclé sculpté dans le marbre et bruni par cette toison, ses cuisses saillantes. Je caressais ses cuisses en remontant vers son boxer couleur nuit qui mettait parfaitement son anatomie en valeur (Liam n’avait pas menti), le tissu laissait très bien entrevoir son sexe raidi laissant très peu d’imagination concernant la taille et l’épaisseur de son engin.Un engin que j’effleurais du bout des doigts par-dessus son boxer avant d’att****r l’élastique et de libérer l’oiseau de sa cage qui claqua contre son bas ventre. Je commençais par passer mes mains et caresser cette épaisse et douce toison brune qui entourait l’objet de mon désir, puis délicatement je fit glisser mes doigts entre ses cuisses et effleurer ses testicules duveteux mais ce qui me surpris le plus fut la taille des couilles de Liam. Elles étaient de la taille d’une balle de golf et pendaient au milieu de ses cuisses. Liam devait être aux anges avec les caresses que je lui procurais car je pouvais entendre sa respiration forte et courte. De ma main droite, je faisais glisser lentement et délicatement le bout de mes doigts en partant de la base de ses douces boules pour remonter le long de ce sexe hors normes.Les 24cm de Liam se dressaient a la verticale de ses abdos et laissant apparaître un gland parfaitement décalotté et rougis par le désir, son épaisse colonne de chair était quand a elle parcouru par quelques veines où le sang palpitait sous mes doigts.J’approchais ma tête de son entre jambe afin de prendre cet engin le plus rapidement possible, ma bouche était pleine de cette chair humide et chaude. L’odeur de chlore prise dans ses poils pubiens m’excita encore un peu plus en imaginant Liam dans son maillot moulant sortant de bahis şirketleri la piscine ou bien en train de se savonner sous la douche des vestiaires. Je prenais donc cette colonne de chair totalement en bouche pour finir de la faire durcir et j’en fut même surpris vu l’imposante taille de son sexe. Je faisais glisser ma langue sur son gland et je jouais avec en entourant la tête du cyclope avec ma langue et puis je laissais glisser ce colosse au fond de ma bouche et je remontais lentement dans un premier temps en aspirant avec plus ou moins d’intensité son sexe et j’accélérais la cadence mais sans plus car j’avais envie que cette soirée dure le plus possible. Je sentais que mes caresses buccale ne le rendaient pas indifférent car il commençait à faire des mouvements de vas et vient avec ses reins, je continuais donc mes vas et vient en descendant et en montant de plus en plus mais en insistant bien sur son gros gland. Je devais bien faire mon travail car la respiration de Liam s’accentua, il respirait tellement fort que j’eu peur que sa sœur nous surprenne, je mis donc mes doigts sur ses douces lèvres pour lui faire comprendre qu’il faisait trop de bruit et qu’il devait se taire. Mais la réaction de Liam finit de me faire bander car au lieu de se taire, il attrapa ma main commençant par lécher mes doigts puis il se mis à les sucer les uns après les autres.Liam venait de m’exciter à un stade supplémentaire et heureusement que mon short était ample car je bandais tellement que j’aurais pu faire péter les coutures, je quittais sa queue et en le regardant droit dans les yeux je lui demandais de me prendre car je n’en pouvais plus. Liam devait attendre ça depuis un moment car je n’avais pas fini ma phrase qu’il me retourna avec force sur son lit, me mettant à quatre pattes et il quitta mon short, libérant enfin mon sexe dont l’air chaud régnant dans la chambre vint le caresser. J’avais tellement chaud que mon cul était couvert de sueur dont quelques gouttes perlaient le long de ma raie et j’étais fin prêt à le recevoir. Liam jouait avec son gland sur mon cul. Son gland durci par le plaisir effleurant ma raie comme la caresse d’une plume de bas en haut et inversement étalant ainsi la sueur et nous lubrifiant tous les deux. Sentir sa chair glisser entre mes fesses me faisait mouiller encore plus, puis son gland s’arrêta juste devant l’entrée de mon intimité. Il poussa doucement son gland pour une première pénétration et les 24cm de Liam entrèrent sans la moindre difficulté. Son épaisse colonne de chair était maintenant entièrement en moi et je pouvais sentir ses grosses couilles bien pleines effleurer mon cul tandis que sa pilosité pubienne caressait le reste de mes fesses. Je sentais sa bite chaude en moi, je voulais rester comme ça tout le temps car Liam me comblait comme personne.Liam se retira une première fois, puis il continua avec de langoureux coups de rein et mon excitation grimpa d’un cran de plus et je ne me contrôlais plus, j’avais qu’une seule envie : que Liam me défonce à grand coup de queue bien profond. Mais Mr Payne n’avait pas l’intention de me baiser mais plutôt celui de me faire l’amour et il savait s’y prendre. Alors que son sexe me complait, Liam me caressait le dos et sentir ses mains douces, fermes et moites parcourir mon corps avec autant de sensualité me faisaient frissonner de plaisir. En voyant que ses caresses ne me laissaient pas indifférent, il s’allongea sur mon dos pour m’enlacer. Profitant de cette position, Liam m’embrassait partout, faisant glisser sa langue experte sur mes épaules, dans mon cou et mordillant même mes oreilles. Ses mains parcouraient et passaient maintenant mon torse, empoignant mes pectoraux comme s’il massait la poitrine d’une femme, pinçant mes tétons pour les faire durcir entre ses doigts. Puis ses doigts glissaient lentement le long de mon ventre, caressant les poils de mes abdos pour enfin fourrager dans ceux de ma queue et il commença a me branler de façon lente afin que je ressente bien les va et vient de sa main sur ma colonne de chair tandis qu’il continuait de me pénétrer de façon régulière, lente et douce. Liam ne me baisait pas, il me faisait l’amour et je trouvais que notre rapport était a la fois torride et sensuel. Son corps entier m’appartenait, je pouvais le sentir a la fois sur moi et aussi en moi.Liam me releva, laissant son imposante présence en moi, reliant nos deux corps dans un moment de pur osmose. J’étais maintenant a genoux devant lui sur son lit. Il colla mon dos contre son torse musclé et Liam m’embrassait les joues. Mais j’en voulais plus, je voulais gouter et sentir ses lèvres charnues contre les miennes, je tournois donc la tête afin de l’embrasser a pleine bouche en sentant son haleine chaude caresser ma bouche tandis que nos langues jouaient ensembles dans un rythme effréné. Jamais de ma vie je n’avais était autant excité et ressenti autant de plaisir avec un autre mec. Liam était dans le même état que moi voire même plus car il me dit qu’il allait bientôt venir, il fit quelques va et viens avant de jouir. Je senti sa queue s’enfoncer au plus profond de moi tandis que sa colonne de chair se raidit d’un coup et une sensation de chaleur envahi mon cul lorsque son sperme s’écoule en plusieurs long jets. La grosse queue quitta mon intimité et deux autres jets de foutre se sont étalé sur mon dos.

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir

maltepe escort ankara escort mersin escort izmir escort izmir escort izmir escort bayan pendik escort escort kadıköy konyaaltı escort ataşehir escort kadıköy escort bostancı escort sakarya escort sakarya escort maltepe escort gaziantep escort izmir escort didim escort ankara escort bayan konyaaltı escort maltepe escort ankara escort izmir escort izmir escort ensest hikayeler gaziantep escort maltepe escort pendik escort kadıköy escort ümraniye escort
canlı bahis canlı bahis bahis siteleri güvenilir bahis bahis siteleri bahis siteleri bursa escort bursa escort bursa escort sakarya escort webmaster forum