nouvel an avec Céline -partie1

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

nouvel an avec Céline -partie1Le nouvel an approche à grand pas. Céline et son compagnon étaient encore réticents à l’idée de répondre favorablement à l’invitation d’un ami voulant organiser ces fêtes dans la propriété de sa tente. Elle était d’accord de lui disposer sa grande maison, ou plutôt son château. Il est situé dans le sud Ouest dans un village calme non loin de Bergerac. La réticence de du compagnon de Céline venait surtout du fait qu’il ne connaissait pas les convives. Après des échanges interminables Céline réussit de le convaincre de fêter chacun de son coté ce nouvel an 2018. Le jour de saint sylvestre vers 15 heures nous sommes arrivés moi et mon épouse Marina au château en question. C’était un château sublime au fin fond du Périgord. Chacun devant amener quelque chose pour préparer la soirée. En faisant un détour par la cote, j’avais déniché quelques douzaines d’huîtres d’Arcachon et pris quelques bouteilles de vin blanc sec. Compte tenu de la situation géographique du château on avait aussi prévu de faire quelques courses sur place se fournissant des produits locaux. A notre arrivée, Laurent, l’ami d’enfance de Céline nous salue et nous présente aux autres invités. Il y avait Charles et sa copine Laetitia, puis Antoine et son épouse Isabelle. Charles, garagiste de métier, était un homme d’une cinquantaine d’année, cheveux grisonnant et pas très souriant. Il avait une attitude quelque peu rude mais très correcte. Laurent l’avait invité parce qu’il travaillait dans son garage et voulait certainement l’amadouer un petit peu. Antoine lui, c’était un antillais assez jeune d’une vingtaine d’année très sympa et souriant avec un corps bien sculpté à ce qu’on pouvait deviner à travers son teeshirt moulant. Le temps de prendre quelques verres et voici qu’on entend le bruit d’une voiture …Les regards se tournent automatiquement vers la fenêtre qui donne à l’extérieur. Laurent se lève pour aller accueillir la nouvelle convive à l’entrée.La portière s’ouvre, deux belles jambes cachées sous un jean moulant, se distinguent à travers la fenêtre. En mettant pied à terre, je perçois des jolis pieds moulés dans une jolie paire d’escarpin à talon haut de couleur blanche. Un manteau blanc couvre le haut du corps et laisse notre imagination débordante à tous en éveil devant cette silhouette.D’un pas plein de sensualité, Céline se dirige vers Laurent qui ouvre ses bras pour lui souhaiter le bienvenu. Ses yeux d’amandes expressives et le sourire plein de charme qu’elle lui adresse le réconforte dans son élan de la prendre dans ses bras. Cela faisait bien cinq ans qu’ils s’étaient perdu de vue et les retrouvailles leurs sont parues très agréables. A l’époque Céline étais plutôt sage et elle ne répondait jamais aux avances pourtant insistantes de Laurent qui n’avait d’yeux que pour elle. Mais les choses avaient bien changé…. Elle avait évolué dans ta mentalité et dans la connaissance de son corps et de ses désirs. Quant à Laurent il était devenu un bel homme très attirant avec beaucoup moins d’hésitation que dans le passé semble t-il. C’est son coté plein d’assurance qui l’a surprise. Nos seulement il l’enlaça longuement dans ses bras mais en plus elle sentit ses mains se balader sur ses épaules et descendre du haut de son dos vers le bas en lui caressant tendrement son dos sous le manteau. Elle était agréablement surprise par tant d’enthousiasme et lui demanda par la même occasion s’il pouvait t’aider à prendre quelques affaires dans le coffre. Il se détache alors malgré lui de son corps sublime prêt à exécuter ses ordres. Elle enlève à son tour son manteau blanc sans se détacher de son regard et tu lui lance :-Laurent, tu peux me prendre mon manteau et puis mon sac à main ? et si t’as encore de la place je veux bien que tu m’aide à prendre quelques bouteilles que j’ai dans le coffre.Sans attendre de réponse de sa part, Céline lui donne ses affaires en lui tournant le dos. Laurent ne bouge plus, il a le regard fixé sur ses fesses majestueusement dessinées dans ce jean serré. Moi, Antoine et Charles qui ne ratons pas une miette en les observant par la fenêtre, sommes subjugués devant ce spectacle d’autant qu’en allant vers ta voiture la démarche sensuelle et torride de Céline accentue notre désir pour ces fesses bombées emprisonnées dans son jean. Le coffre s’ouvre. Alors qu’elle se penche pour sortir deux bouteilles de sauternes et quelques affaires personnelles pour cette veille de nouvel an, elle nous hypnotise devant sa cambrure. Quel délice d’observer ce cul tourné vers nous dans toute sa splendeur…. Soudain, en grattant leurs gorges nos femmes nous rappellent à l’ordre ! On se regarde avec Antoine et Charles et des sourires complices et coquins, qui en disent long sur notre désir pour ces fesses diablement sexy, se dessinent sur nos lèvres. Nous n’avons pas eu le temps d’en parler que la porte d’entrée s’ouvre et Laurent, les mains remplies de provisions fait une entrée fracassante suivi de la belle Céline qu’on observait par la fenêtre.-Je vous présente la belle Céline, une amie d’enfance …Laurent dépose les affaires dans le coin du salon, Céline quant à elle s’approche de nous avec sa démarche féerique. Les filles sont mal à l’aise et légèrement irritées quand elles sentent nos regards avides qui ne décollent pas de ses yeux et aussi de son corps sublime. Tour à tour on la sculpte du regard de haut en bas, et de bas en haut, … ses seins fermes qui se dessinent sous son chemisier, son cul qui est un appel au viol à lui tout seul et son regard de coquine qui en dit long sur les changements qui ont du s’opérer en elle depuis 5 ans. Je me lève instantanément en faisant un pas en avant dans sa direction ; prends un malin plaisir de faire durer nos bises de salutations en humant son parfum et en la tenant par la taille. Je murmure à son oreille : Moi c’est David , enchanté…Céline n’est pas insensible à ma démarche comme je peux le voir dans son regard qui ne me quitte plus et ceci à mon plus grand plaisir. Toujours avec son regard coquin fixé dans ma direction elle prend place dans un fauteuil en cuire en face de moi. Les mains appuyées sur l’accoudoir, d’un mouvement très suggestif et lent, tu te cambres pour poser tes rondeurs sur ce fauteuil si confortable. -Pas trop fatiguée de la route ? lance Antoine lui aussi terriblement attiré par ses courbes-Un peu mais ça va aller, répond-elle d’une voix sensuelle et douceLes discussions, les ammabilités et des petites blagues fusent dans tous les sens et l’atmosphère est très chaleureuse bursa escort et détendue et promisse d’une soirée très agréable. Soudain Laurent nous demande de faire le point pour la soirée:-Moi je me suis occupé du pain, du rouge, de l’alcool et du Champagne, dit Laurent-Quand à moi j’ai les huitres et le blanc sec rétorqué-je Antoine prends alors le relais :-Nous on a pris du saumon fumé et du foie grasCharles lui qui était resté silencieux nous précise qu’il a prévu tout ce qui est amuses bouches (différents fromages, des toasts, …) et le dessert.-Du coup il nous manque le plat principal, dis-je. Au fait Antoine, est ce que tu as assez de foie gras pour m’en passer pour se préparer un tournedos Rossini comme plat principal?-Je crois que ca va être un peu juste il faut faire un saut pour en acheter dit Antoine.-Dans ce cas je vous propose d’aller acheter du filet façon tournedos qu’on servirait avec un truc plutôt léger genre des jeunes pousses d’épinard ? Et je continue :-Une salade russe ce serait aussi sympa vous connaissez ?Seul Charles hoche la tête, lui il connaissait ce merveilleux salade Olivier. Il lance alors :-Mais il nous faut les ingrédients : œufs, patates, cornichons, petits poids, poulet, mayo, …-Bon on fait la liste et on va les acheter, mais il faut se dépêcher c’est assez mort dans le coin.Il est vers 17h quand nous avons finalement établi une liste d’achat. Je me propose alors d’aller chercher le foie gras chez un agriculteur du coin que je connais de longue date et passer ensuite dans le super marché pour acheter des légumes et autres trucs qui nous manquent. Laurent lui se propose de rester et de commencer la préparation de la table et de l’apéro en espérant rester plus longuement avec Céline. Les filles elles ne sont pas très chaudes pour sortir du coup je prends les devant en me tournant vers Céline :-Céline, ça te dirait de m’accompagner si t’es pas fatiguée bien sûr ?D’un regard pénétrant signifiant ton désir inavouable, tu me souris et sous le regard ébahis et un peu déçu des autres tu me rétorques :-Avec plaisirSur ce je me relève de mon fauteuil et prends la direction de ma voiture. Céline me suis d’un pas décidé. Sa démarche semble très sensuelle à croire le grincement espacé de ses talons hauts sur le gravier. Sans tourner ma tête je devine sa déhanché en direction des garçons qui la matent par la fenêtre. Je ralentis le pas en m’approchant de ma berline et ouvre la portière en me tournant la tête dans sa direction. Son regard passe furtivement de mon bas ventre vers mes yeux avec un sourire ravageur.En la sentant passer devant moi je sens son parfum enivrant qui décuple mes sens au vue de cette belle croupe qui se penche devant mon regard pétillant. Quelle vision féerique que ces belles fesses bombées et serrées dans ce jean qui captive mon regard d’obsédé. Ma queue, elle ne cesse de durcir devant ces fesses magnifiquement moulées dans ce jean bleu. Mieux j’arrive même à deviner sa chatte serrée qui sous la pression de son jean s’est écartée de chaque coté de la couture de son entre jambe. J’aimerais tant la prendre là, pointer ma grosse queue dans sa raie, dans cette position de semi levrette alors qu’elle essaie de rentrer dans la voiture. Je reste là hypnotisé par la sensualité de ses fesses souhaitant que le temps s’arrête et que je puisse sortir et saisir mon steak et la masturber en son honneur. Reprenant difficilement mes esprits et avec le dard bien gonflé, je fais le tour de la voiture et viens me placer coté conducteur. En sortant du domaine, on prend la direction du centre du village sans que je puisse chasser l’image de sa vulve serrée dans son jean. J’ai peur de rater la sortie pour nous rendre chez le boucher du coin qui fait d’excellent foie gras parait t-il. L’ambiance joyeuse de toute à l’heure a laissé place à une atmosphère glaciale tellement je suis tétanisé par sa fente et son parfum qui a envahi tout l’habitacle. Soudain elle me lance dans un calme stoïque en me souriant comme si elle devinait mon état du moment :-Au fait David, je crois qu’on a dépassé le boucher. -Oups … -Tu es dans tes pensées ?-Oui on peut dire ça comme ça en lui lançant un regard coquin qui descend vers son entrejambeEn donnant un coup de volant, je fais demi-tour et repars dans la direction du boucher. Arrivé au parking, je coupe le moteur et attend pour la voir descendre en premier. Je voudrais revoir ces belles fesses penchées en ma direction. Consciente de l’effet qu’elle me fait, elle se cambre dans ma direction et reste quasi immobile m’offrant sa belle croupe. Oh mon dieu, quel cul …. Les yeux fixés vers son entre jambe, ma main glisse sur ma grosse tige sans rater une miette de sa croupe qui reste dans mon champs de vision. Elle sait pertinemment que sa position m’excite au plus haut point et elle en joue en restant figée dans cette position pour me faire durcir au maximum. Tout en empoignant ma grosse bite au travers de mon jean, je m’imagine glisser ma tête dans la raie de ses fesses et respirer pendant des heures cet entre jambe emprisonné qui me sourit. C’est avec grande tristesse que je la vois finalement s’éloigner de moi …. Décidé et impatient de me frotter à elle, je suis sa déhanchée sublime jusqu’à l’entrée de la boucherie. Elle pousse la porte du magasin. Je m’empresse de tenir la porte tout en frottant furtivement ma queue dressée contre ses fesses bombées. Bien que sentant cette tige appuyée légèrement contre ses fesses, elle fait semblant de ne pas s’en rendre compte alors que je la tiens par la taille pour l’encourager à dépasser le seuil de la porte. L’instant fut bref mais mon excitation est toujours à son comble. Arrivés devant le boucher, je lui demande 8 filets façon tournedos de la race limousine ainsi qu’un bon foie gras mi cuit de la région. Elle se tient là, près de moi et nous observons le boucher couper les morceaux de viande à notre demande. L’image de cette lame tranchante qui caresse cette viande tendre avant de la découper me fait tourner la tête. On se jette un coup d’œil avec un sourire complice.. Après avoir réglé le boucher on se précipite vers le supermarché d’en face pour faire le reste des courses pour la salade olivier. Fort heureusement il n’y a pas grand monde et nous achetons rapidement tous les ingrédients et déposons les sacs dans la voiture pour prendre la direction du château. Guettant le moindre mouvement de sa croupe, j’ai toujours du mal à conduire. Les yeux tantôt fixés sur sa vulve que j’imagine chaude et humide, tantôt sur la escort bursa direction que je dois prendre je suis dans un état d’excitation et de stress intense. Ma grosse queue ne tenant plus dans mon jean s’est frayé un chemin pour glisser vers le haut. Mon gland gonflé par le désir obsessionnel que j’éprouve pour ses courbes est maintenant parfaitement visible. Toute en discrétion, je tente désespérément de frotter mon gland sur la ceinture de sécurité. Soudain je me rencontre que ses yeux sont fixés sur mon entrejambe. C’est avec un regard enjoué et sourire aux lèvres qu’elle observe mes efforts pour frotter mon gland gigantesque à cette ceinture. C’est dans cette ambiance torride que je perds le contrôle de la voiture et je cale plusieurs fois en changeant de vitesse. A l’arrêt derrière le seul feu rouge du village elle me regarde fixement et d’un air naturel, comme rien n’était et me demande :-C’est une boite à 6 vitesses Sentant ton regard descendre vers le levier de vitesse, j’empoigne ce dernier et je fais les mouvements 1, 2, 3, 4 , … puis je m’arrêtes en caressant sensuellement le bout et lui lance amusé :-Je crois qu’il y en a 5, tu veux essayer ?Elle as envie d’éclater de rire tant ma réponse lui parru surréaliste. Mais elle devine mon état du moment et en joue pour tortiller sur le siège pour m’exciter davantage. Je l’observe dans ta globalité, ses lèvres pulpeuses mouillée par son salive, son regard pénétrant, son joli maquillage léger, son sourire qui m’obsède, ces seins magnifiquement dessinés sous sa chemise, et ces belles jambes, sa vulve emprisonnée et ses fesses qui bougent pour le plus grand plaisir de mes yeux. Tout en l’observant, inconsciemment ma main caresse le bout du levier de vitesse comme si c’était ma propre bite. Le plat de ma main appuyant dessus, mes doigts descendent de chaque coté de sa circonférences comme si je décalotte mon pénis. Le mouvement se fait de plus en plus provocateur au rythme de son tortillement. C’est en remontant ma main vers le volant que machinalement elle prend le relais et dépose ta petite main sur le levier moite par ma transpiration. Pour changer de vitesse je joins ma main à la sienne sur le levier de vitesse. Elle reste stoïque sans réaction devant cette main qui n’a nulle envie de se détacher de la sienne. Je lui caresse la main tout en essayant de me concentrer sur le chemin que je dois emprunter pour le retour alors qu’elle a le regard fixé sur mon gland qui frotte maintenant sur le volant. L’ambiance est électrique, personne ne parle si ce n’est ma main qui dessine le contour de ses doigts et de ses jolis ongles manucurés agrippant le levier de vitesse…Soudain, je donne un coup d’accélérateur suivi d’un coup de volant et on dévie dans un champ de Maïs à l’abri des regards. Le sang bouillonnant dans mes veines, je me tourne vers elle avec un regard noir de v******e et de désir inavouable. Je suis définitivement en rut et décidé à partager ma folie avec elle. Tout en la dévorant de mon regard obscène, les respirations s’accélèrent et la tension monte …, je bande comme un cheval en rut…. Je me penche soudain vers elle et m’agrippe à sa nuque en ramenant son visage près de moi. Elle sens ma respiration haletant et mon regard qui pénètre son âme. Elle est étranglée par la v******e de cette main ferme au niveau de sa gorge, mon autre main saisie brusquement sa chatte gonflée à travers son jean serré. J’empoigne fermement sa chatte chaude dans ma main et la violente avec force. Elle ondule comme une chienne sous mon action et se débat pour se dégager mais y a rien à faire, je la tiens fermement .Il n’y a aucun issu…. Alors que je commence à sentir la moiteur de sa chatte à travers son jean, je glisse ma langue sur son visage. Cette grosse langue qui n’en finit pas par sa longueur rempli de bave le moindre recoin de sa face, en passant par le menton, le nez, ses yeux et pour finir je lui lance un grand crachat sur son visage puis l’étale avec ma langue sur toute la surface. Mmmmh que c’est bon. Ses lèvres s’entre ouvrent, poussant un gémissement discret. J’en profite pour détacher ma main de son entre jambes et l’introduit directement dans ta bouche. 4 doigts se fraient un chemin malgré elle dans sa bouche grande ouverte et s’entremêlent avec sa langue fugueuse. Mmmmmh toujours saisie fermement par la gorge je la tire vers moi et en même temps je pousse ma main jusqu’à avoir mon poing entier dans ta bouche. Elle a la bouche complètement dilatée, ses yeux sanglotent de douleur et sa bave dégouline le long de ma main… quelle délicieuse sensation …. Après quelques aller-retour dans sa bouche pour bien la préparer et la dilater à ma convenance, je desserre sa gorge et la saisie des deux mains par les cheveux. Je l’entraine violemment vers mon gland gonflé à bloc qui dépasse mon pantalon. Elle n’as d’autres choix que de s’exécuter en se cambrant, glissant sa langue sur mon champignon bien visible. Mais ce n’est pas juste mon gland que j’aimerais voir engloutir dans sa bouche mais tout le matos qui aimerait se couvrir de sa bave… mmmmmh .Tout en maintenant sa tête d’une main ferme, je déboutonne mon jean et lui sort un jolie côte de bœuf dont les dimensions l’impressionnent. Une belle queue de 25 cm bien épaisse et raide comme elle les aime … des couilles pendantes et pleines s’offrent à elle. L’odeur de mon entrejambe la mets dans tous ses états. Son corps est traversé par un courant électrique. Elle est aimantée par cette belle queue qu’elle tient à bouffer dans toute sa splendeur. J’appuie sur sa tête pour venir chercher ma queue dans toute sa longueur. Apparemment elle n’arrive pas à venir à bout de ce steak qui lui rempli la bouche. En glissant une main sur son dos puis son entrejambe par derrière, j’appuie fermement sur sa chatte et la pousse vers ma queue. Guidant sa tête avec mon autre main voilà qu’elle absorbe ma queue dans les profondeurs de sa gorge. Elle a la respiration coupée. Ma queue entièrement dans sa bouche et ma main l’entrainant à venir lécher mes couilles alors que ma tige lui transperce sa gorge d’une v******e inouïe….. Dressé comme un cheval je m’amuse a venir taper au fond de sa gorge la faisant couler sa salive sur mes couilles. Sa chatte est dégoulinante comme en témoigne la moiteur de ma main qui la tient à travers son jean. Alors qu’elle continue ses allers et venue de plus en plus violent sur ma tige, je tente une percée dans son jean. Je glisse ma main sous son jean. Ses fesses sont chaudes comme la braise. Je sens ses grains de peau, bursa escort bayan j’écarte ses fesses avec mon indexe et mon annulaire posant mon major sur son anus brulant. Je descends vers sa chatte dans cette même position et vérifie l’état de son excitation sur mon doigt rempli de sa mouille … t’agrippant par la chatte et avec mon indexe dans son cul je l’immobilise, sa bouche rempli de mon sexe. L’occasion est trop belle. Par des coups de reins de plus en plus fort et violent, je lui baise sa bouche en bloquant sa tête entre mes cuisses. Je suis au bord de l’explosion dans sa bouche de garce quand soudain j’aperçois une silhouette dans le champ près d’un tracteur. Un vieil agriculteur, dans les 60 balais, regardait dans notre direction devinant par le mouvement des suspensions ce qui se mijote dans la voiture. Il s’approche à petit pas, avec son cigare aux lèvres et son béret gris, je donne mes derniers coups de rein pour exploser et vider toute ma semence dans sa bouche de chienne. Maintenant sa tête contre moi, des giclés à profusion remplissent sa bouche et le surplus coule sur mes testicules. Le vieux curieux a maintenant le visage collé à la vitre de la voiture et observe la fin de la scène. Après avoir avalé quelques gorgées de mon sperme chaud, je relève sa tête et la regarde fixement dans les yeux en l’embrassant sauvagement … Puis je lui lance :-Merci Céline, c’était un régalMalgré le sperme collant qui inonde toujours sa bouche, elle me répond :-C’était un plaisir, je …Elle n’a pas le temps de finir sa phrase que je baisse la vitre et la saisis par les cheveux pour lui faire retourner la tête.Le sperme coulant encore par le coin de ses lèvres, le mascara noir étalé sur son visage, elle est surprise de voir ce vieil homme déboutonner son pantalon et sortir son sexe. Il était vraiment énorme, aussi gros que la bite qu’elle vient d’enfiler dans sa gorge. Il avait sorti son énorme bite sous ses yeux alors qu’il le savait accompagnée. Il empoigna doucement mais fermement ses cheveux et abaissa la tête de Céline vers sa bite. Elle sentit une bouffée de chaleur dans son bas ventre. Il laissa glisser un peu de sa salive sur son sexe, entrouvre la bouche de Céline avec ses deux doigts, et maintenant toujours la tête avec son autre main et il enfouit son énorme bite entre les lèvres de Céline. Céline se mits à hoqueter, tellement sa belle bite l’étouffait, mais il continuer d’appuyer de plus en plus fort qu’elle ne résista pas. Comprenant son besoin d’air, il sort sa queue de sa bouche et la tapote su ses lèvres…. Puis avec son accent chantant de paysan du sud il lui lance :- c’est bien petite, soit docile, soit sage c’est bien.Etrangement ces simples paroles l’excitent, et elle reprend machinalement son sexe dans sa bouche. Dans un premier temps, elle se contente donc de lui lécher et de bien lui sucer le gland. Elle commence à sentir une chaleur agréable entre ses cuisses et se demande si elle va pouvoir profiter de l’expérience de cet homme plus âgé ce soir même. Alors qu’elle le suçait tranquillement en se livrant à des pensées plaisantes, le vieux lui saisit brutalement sa tête de ses deux mains et tente de s’enfoncer au fond de sa gorge avec de violents coups de rein en lui intimant de se laisser faire. Céline aurait voulu hurler mais son vieux sexe obstruait sa bouche, une violente envie de vomir la prenait chaque fois qu’elle sentait sa queue s’enfoncer très profondément, elle était déjà au supplice quand devant cette scène magnifique je commençais à rebander. Pris par cette excitation alors qu’elle avait ses fesses cambrées dans ma direction, je décide de descendre son jean au niveau de ses genoux. Le mouvement de va et vient de plus en plus violent la fait bouger ses fesses nues blanches et bombées. Cette vision était vraiment divine et me fait bander de plus en plus. J’écarte délicatement son string d’une main alors que je tiens fermement mon steak dans l’autre…. Je lui inflige quelques fessées bien méritées qui la propulse en avant vers cette vieille queue monstrueuse qui tapote dans ta gorge profonde. Ecartant ses fesses avec mes doigts, j’observe son anus chaud et sa chatte épilée qui est complètement trempée et brillante par sa mouille. Une idée folle me traverse l’esprit en voyant furtivement le champignon noir du levier de vitesse…. .La tenant par les hanches je la tire en arrière. Elle ne comprends pas bien mon manœuvre en voyant la queue du vieux s’éloigner de sa bouche pulpeuse. Sa chaire chaude de désir frôle alors le levier de vitesse. En appuyant sur l’embrayage je débloque le levier de vitesse et passe de la première à la seconde, puis à la 3ème et 4ème en faisant frotter le champignon noir dans la raie de ses fesses. Passant de son anus à sa chatte ruisselante, il ne faut pas longtemps pour qu’il soit à la même température que son corps de déesse. Voilà que je décide de rouler ce gland artificiel sur son clito en passant de plus en plus vite entre la 3eme et la 4eme. Mmmmh …. Son jus se met à couler de plus belle, le champignon complètement trempé par ta mouille. Excitée comme une folle, son seul et unique désir est de le prendre dans ta chatte, qu’il te transperce son con. C’est sans résistance aucune que j’arrive et lui faire empaler ce pommeau noir la faisant gémir et hurler de plaisir. Elle saisies ma queue et la tient fermement alors que je passe les vitesses dans ta chatteLe vieux ne voulant plus être exclus de ce manège, ouvre la portière passagère, le pantalon à ses genoux et sa merveilleuse bite toujours en érection se dresse devant Céline. En la tenant par les cheveux il vient t’enfoncer sa tige dans sa bouche de salope. Tout en continuant à tenir ma bite fermement et la faisant trouer par le levier de vitesse en mouvement elle pompe à grande vitesse sa queue majestueuse. De plus en plus vite, le vieux est au bord de l’explosion…. Soudain elle sens un liquide chaud au fond de sa gorge, comme si elle vomissait sur sa bite! Mais elle l’entend gémir encore et encore et comprends alors qu’elle ne vomi pas, mais qu’il éjacule puissamment dans sa gorge ce qui la fait jouir instantanément sur le levier de vitesse! Une fois les dernières giclées finies, il libère sa tête. Elle avait des larmes plein les joues, elle n’osait rien dire, mais ne regrettait pas ce qui s’était passé tellement sa jouissance était forte. Le vieux essuie délicatement les larmes de ses joues, la laisse reprendre son souffle et lui sourit gentiment. Quand à moi, mes couilles étaient pleines de nouveau. Soudain je perçois une voiture de gendarmes non loin de nous. Pris peur d’avoir des soucis, je remballe mon matos et dis au vieux que nous devons partir bien que je n’ai pas eu le privilège de jouir une seconde fois. …. a suivre

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir

maltepe escort ankara escort diyarbakır escort rize escort urfa escort yalova escort antep escort hatay escort haymana escort ağrı escort giresun escort batman escort tekirdağ escort diyarbakır escort edirne escort aydın escort afyon escort
canlı bahis canlı bahis bahis siteleri güvenilir bahis bahis siteleri bahis siteleri porno izle bursa escort bursa escort bursa escort escort izmir sakarya escort sakarya escort porno izle ısparta escort karabük escort karaman escort karşıyaka escort kaş escort kastamonu escort kayseri escort kırıkkale escort kırklareli escort kırşehir escort webmaster forum gümüşhane escort sakarya travesti