Femme objet

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Femme objetJ’ai perdu la tête lors d’une soirée. Je me suis comporté comme une femme objet, une vrai salope. Nous avions été invité chez un couple d’amis. Nous avons donc dîné, puis vers 23h00, nous nous sommes rendu tous les quatre à un concert à 20 km de chez eux. On a passer tous notre temps au bar à discuter avec des connaissances de nos amis. J’avais envie de me défouler et de danser. J’ai commencé à me déhancher au rythme de la musique.Dès la fin du groupe, mon mari qui s’ennuie m’interpelle :« Viens on se tire ! »A contre cœur, j’accompagne mon mari, mais nos amis lui propose de me raccompagner à la fin de la soirée. Après quelques verres au bar, j’étais un peu allumée. Quelques jeunes s’étaient approchés de moi pour me draguer grossièrement. Ils étaient plutôt sympas. La drague était un peu direct, mais ça me déplaisait pas. Après quelques minutes, je décidais de les laisser à leurs fantasmes avec moi et de retourner sur la piste pour danser. Après une trentaine de minutes, j’ai envie de prendre l’air. Arrivée dehors, je vis un des jeunes qui me draguait me suivre. Il recommençât sa drague et d’une façon plus direct. Ses deux potes le regardaient faire.« Tu sais, j’te trouve bonne ! C’est rare de voir des meufs qui bouge comme ça ! T’es super bandante »Il est vrai que dans d’autres circonstances, je n’aurais pas accepté ça. Mais avec l’alcool et l’ambiance, cette drague un peu « hard » me faisait un petit effet. Je ressentais une sorte d’excitation. Je fus même un peu provocatrice en lui répondant :« Ah bon ? Comme ça tu m’trouve bonne ? »« Ouais ! Viens on retourne danser ! »Après quelque danses où il en profitât pour me frotter, il me proposât un verre. Sans me laisser le choix, il me prit par la taille pour m’entraîner vers le bar, sa main s’égarant sur mes fesses. Je le laisse faire. Je suis pompette et puis c’est pas désagréable Samuel pousse la chaise vide me faisant signe de m’asseoir et me dit :« Allez pose ton jolie petit cul ici, qu’es ce que tu veux boire ma belle ? »Je m’assois, et lui répond :« Merci pour le « jolie petit cul » j’ai hyper soif. Tu pourrais m’offrir un truc sans alcool stp ? »Samuel me regarde et dit en mettant sa main sur son sexe de façon hatay escort vulgaire :« Eh salope, c’est pas gratuit ! »Ils se mettent tous à rigoler comme des malades. Je trouve qu’ils poussent le bouchon un peu trop loin cette foi-ci.« Là, tu rêve connard ! »« Prend pas la mouche, mais pour le verre tu pourrais me remercier gentillement. »« Bien sur, rêve toujours ! tu crois que parce que tu m’offre à boire, je vais te sucer ? T’es un grand malade toi, il faut grandir un peu ! »« Mais non, un petit remerciement sympa, c’est tout, tu peux bien m’embrasser au moins ! »Je déposais alors un bisou sur sa joue. Il pose sa main sur ma cuisse et me dit :« Ca, c’est pour les gamins. Moi j’veux qu’tu m’roule une pelle ! » Je suis conne, j’aurais du m’en douter :« Ca va pas, non hors de question ! »Un des copains qui s’était fait plus discret, dit à Samuel :« Raté Sam, c’est ta tournée ! »C’est pas vrai, ils avaient fait un pari sur moi ? Samuel était agacé par le ton de son copain et m’embrassât de force sur la bouche. Les deux autres en restèrent bouche bée. Samuel lui arborait l’attitude du petit con qui avait gagné. Là, je me connais. Avec l’alcool, je n’étais pas sure de savoir m’arrêter si jamais il lui venait à l’idée de pousser l’expérience plus loin. Ma faculté à dire non est très limité dans certaines situations. « Viens ! On va se mettre dans un coin plus tranquille ! »Tout en me mettant la main au fesse, on se dirigeât à l’extérieur dans un coin peu éclairé à l’abri des regards indiscrets. Aussitôt, Samuel me sautât dessus en me pelotant et en m’embrassant à pleine bouche.Je me retrouvais dos au mur et me laissais faire. Il m’embrassait virilement et je me sentais vraiment femme. Sa main s’aventurât sur mon ventre. Puis il relevât mon pull jusqu’à la hauteur de mon soutien gorges. J’étais dans un tel état d’excitation que j’étais incapable de lui dire non et que je me foutais de la présence des autres.image Mon absence de résistance lui confirmât qu’il pouvait aller plus loin. Ses gestes devinrent plus brusques. Il m’empoignât par les cheveux, me regardât fixement avec un petit sourire de vainqueur en me disant :« A poils salope ! J’vais t’baiser ! T’attends qu’ça, petite garce ? escort hatay »Ma soumission était totale, je ne peux que lui répondre :« Oui ! »Pendant que je me déshabillais, Samuel, en vainqueur m’exhibait comme un trophée devant ses potes.« J’vous l’avais dis les mecs. Cette pute est chaude comme la braise. »Samuel sortit son sexe, et, en levrette, il me prit d’un coup sec, sans ménagement.Ses coups de boutoir étaient puissants. Je ne pus m’empêcher de pousser des petits cris. Je ressentais toute la virilité de ce jeune macho. Ma seul pensée se fixe sur cet instant.« Vas y, baise moi comme une salope, continu tu va me faire jouir »Il se retirât aussi brutalement qu’il m’avait pénétré et éjaculât sur mon dos.Il ne m’avait même pas fais jouir ce con. Ca n’avait duré qu’à peine une minute. J’étais bafouée, frustrée. J’avais honte de moi. Samuel s’était vidé et ça semblait lui suffire. Il se retournât alors vers ses copains.« Profitez en les mecs, c’est une vraie chienne ! »J’avais vraiment honte de m’être fait prendre comme ça. Je ramassais rapidement mes affaires pour fuir quand, une main ferme m’obligât à me redresser.« Oh tu fais quoi là ? »Il avait sortie sa bite et l’exhibait sous mes yeux.. Je n’ai pu m’empêcher de la fixer tant je la trouvais énorme. Il s’est mis à rigoler. :« Elle te plaît ma grosse bite salope, t’aime les grosses bites sale pute ?! »Avec son engin impressionnant, il avait plus tendance à me faire peur.« A genoux salope, suce ma bite ! »Il ne voyait pas en moi une femme, mais une pute qui devait le satisfaire. Ces paroles étaient insultantes et blessantes. Me prenant par les cheveux, il m’enfonçât sa bite dans la bouche. J’avais de la peine à respirer et ça semblait l’amuser.Il me retirât un instant sa bite de la bouche pour que je reprenne mon souffle.« Ca te change d’avoir une vrai grosse bite, hein salope! Dis-le que tu la veux ! »« Oui, c’est vrai Oui, ça me change de la petite bite de mon mari ! »Ma réponse le mit en transe. Il se mit à me baiser la bouche en m’insultant de tous les noms.image J’en avais des hauts de cœur, son traitement me faisait pleurer. Le plus surprenant, c’était que sous ce traitement, j’étais dans un état d’excitation extrême. Je hatay escort bayan mouillais comme jamais. Me sentir un objet sexuel, une salope à sa merci me plaisait. Comment pouvais-je mouiller à ce point avec un mec qui me traitait avec si peu de respect ? Son copain s’approchât tenant son sexe en main et commençât à me malaxer les seins.« Baisez moi bande de salops ! »Telle une nymphomane en chaleur, je lui pris sa bite, et l’enfonçât dans ma chatte trempée pendant que je continuais à sucer l’autre. En quelques coup de queue, il éjaculât dans ma chatte. Je n’avais toujours pas joui. L’autre que je suçais était plus endurant.« Je vais te montrer comment il faut baiser une salope comme elle ! » Dit-il à son pote.Il se retirât de ma bouche et me fourrât sa grosse queue dans ma chatte bien graissée de ma cyprine et du sperme de son copain. Ce n’était pas pas le même gabarit. Je ne pus m’empêcher de crier.« Cris salope, je vais te défoncer la chatte ! »Ses coups étaient violents et là, je jouissais et criais comme une chienne. Mes cris avaient attirés des curieux.« Espèce de garce, t’aime ma bite ! Vas y, cris salope ! »« Ouiiiiiiiiii c’est bon, continuuuu, ouiiiiiii ! » Il me faisait jouir, ce mec monté comme un âne qui en plus me traitait sans aucun respect. Puis, il se retirât et me prenant par les cheveux il m’éjaculât sur le visage.Engluée de sperme, épuisée par tant de jouissance, j’aperçois quatre garçons et deux filles à quelques mètres qui rigolent de moi. J’entend une des filles dire :« Je n’y crois pas, cette salope est mariée et se fait défoncer comme une pute ! »Je restais à terre, prostrée, humiliée et détruite par la honte et le plaisir sous le regard goguenard des jeunes. Je ne savais plus quelle attitude avoir. Une des jeunes filles s’approchât de moi en me tendant un paquet de mouchoir et me dit :« Ca sera mieux, non ?- Merci pour le spectacle, j’ai apprécié. T’es une sacré salope toi ! »image Après quelques regards et quolibets du groupe, ils repartirent. Je m’essuyais le mieux possible et me rhabillais avec une seule envie, rentrer chez moi, me doucher et dormir. La fameuse Christelle qui devait me ramener n’était évidemment pas la copine de Samuel, mais juste une fille qui était là au bon moment pour servir d’excuse. J’ai donc été obligé d’appeler un taxi pour rentrer chez moi. Je puais le sperme. Je pris une bonne douche et dodo. Je ne sais pas si j’avouerais ça à mon homme.

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir

maltepe escort ankara escort diyarbakır escort rize escort urfa escort yalova escort antep escort hatay escort haymana escort ağrı escort giresun escort batman escort tekirdağ escort diyarbakır escort edirne escort aydın escort afyon escort
canlı bahis canlı bahis bahis siteleri güvenilir bahis bahis siteleri bahis siteleri porno izle bursa escort bursa escort bursa escort escort izmir sakarya escort sakarya escort porno izle ısparta escort karabük escort karaman escort karşıyaka escort kaş escort kastamonu escort kayseri escort kırıkkale escort kırklareli escort kırşehir escort webmaster forum gümüşhane escort sakarya travesti